Ingmar sera présent le 2 décembre 2009 à Bucarest avec l'orchestre de chambre de la Radio, salle de la Radiodiffusion Roumaine à 19h

nouveau_dossier_7j

Direction: Constantin Adrian Grigore

Romania Mare Romania Mare

Numarul 1043 07/20/2010

ConectareCreaza un cont gratuitAi uitat parola?Cautare avansata

    Un adolescent génial     par Doru Popovici

Lors d'un magnifique concert, où s'est produit l'Orchestre de Chambre de la Radio de Bucarest, nous avons pu entendre des jeunes musiciens très doués, tel que le chef d'orchestre Constantin Adrian Grigore - un grand espoir pour le futur de l'art musical dans notre pays, lauréat de nombreux prix prestigieux - et des solistes extrêmement singuliers, comme le violoniste Alexandru-Dan Manasi, le clarinettiste Albert Mădălin Codreanu et Robert Preduţ, interprète expressif  qui joue du cor de basset. Mais le plus remarquable était incontestablement l'adolescent génial Ingmar Lazar, agé de seize ans. Mme Mioara Bâscă - qui a écrit un chef-d'oeuvre musicologique à propos des oeuvres du grand compositeur Anatol Vieru– s'est exprimé à propos du prodige en ces termes: "Même si il est extrêmement jeune, on peut dire qu'Ingmar Lazar est un citoyen du monde. Né en France, il se produit pour la première fois en récital en Italie, et étudie actuellement à la Hochschule für Musik und Theater Hannover en Allemagne.


Le piano et la théorie musicale ont toujours été ses compagnons de jeu, et cela dès l'âge de cinq ans. Après un an de piano il participe à son premier concours, remporte le premier prix et se produit ensuite à la Salle Gaveau à Paris. Il a participé deux années de suite au concours de l'Académie de Chioggia (Italie), où il a également remporté le premier grand prix, et où il a pu se produire avec l'orchestre symphonique de festival. Il a joué le Concerto de Haydn en ré majeur et celui de Mozart en la majeur KV. 414. Grâce au succès obtenu, il est invité au Théâtre Garibaldi (Figline Valdarno) de Toscane pour un récital de grande ampleur.À l'âge de dix ans il participe au Concours International EPTA (European Piano Teachers Association) de Belgique et il remporte à l'unanimité le premier grand prix. Ses capacités techniques, son aisance, la vitesse avec laquelle il peut jouer, son amour de la musique, son talent tumultueux, tout le détermine à passer de nombreuses heures au piano et à trouver sa propre façon de s'exprimer.Ingmar Lazar éblouit autant le public que les critiques musicaux, et les engagements ne tardent pas à venir.Il est invité en France, Italie, Slovénie, Allemagne, Russie, Lituanie, dans des salles prestigieuses telles que la Grande Salle Philharmonique de Ljubliana, la Maison Internationale de la Musique et la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovsky à Moscou, la Salle Cortot et la Grande Salle de l'UNESCO à Paris, la Grande Salle Philharmonique de Vilnius, au Konzerthaus Berlin et également dans des festivals renommés: Dinard, Sannois, Solliès-Pont en France, Festspiele Mecklenburg-Vorpommern en Allemagne". 

Lors de l'extraordinaire concert de la Salle "Mihail Jora", Ingmar Lazar a interpreté le Concerto no. 1 en mi mineur pour piano et orchestre de Chopin. Je ne me trompe pas en affirmant qu' un nouveau Dinu Lipatti est né, qui a une technique magistrale qui semble couler directement des eaux de source et une sensibilité qui me rappelle les grands interprètes néoromantiques, avec en tête Georges Enesco. Dans l'esthétique de ce pianiste sans pareil, dans le monde d'Euterpe de sa génération, ce sont le sens des mots du poète et sculpteur Pavel Mercescu qui en constituent le point de départ: "L'art est la sérvitude du beau éternel, et non pas la soumission autour du laid au pouvoir"...
J'espère que cet adolescent génial sera dans le futur l'invité des grands orchestres roumains. Le concert avec des oeuvres de Chopin, Saint-Saëns et Mendelssohn a été un grand événement. Il se doit de nous souvenir, dans ce contexte, de Mme Rodica Sava, de la Rédaction Musicale, auteur de l'émission historique"Muzicieni de azi, muzicieni de mîine...". En conclusion: ces jeunes représentent la vraie Roumanie!


Copyright Romania Mare                                           Romania Mare              05/03/10